La qualité de l'air intérieur mobilise

Publié le par NOUZILLE

Les problèmes de santé publique liées à l'air intérieur (logements, écoles, bureaux), encorte largement sous-traités en France, mobilisent de plus en plus d'experts et d'associations. >Le 8 novembre se tiendra à Nancy un colloque national sur le sujet, corganisé par l'UNAF (union nationale des associations familiales, www.unaf.fr) et l'APPA (assocation pour la prévention de la pollution atmosphérique, www.appa.asso.fr). >Par ailleurs, l'ADEME (agence pour la maitrise de l'énergie) le CSTB (Centre scientifique et technique du Bâtiment) et l'OQAI (Observatoire de la qualité de l'air intérieur) organiseront, dans le cadre du salon Pollutec, son troisème colloque sur l'air intérieur le 1er décembre prochain. >Peut-être l'OQAI livrera-t-il à cette occasion les résultats attendus de sa première grande enquête nationale d'analyse de l'air de plus de 700 logements, menée depuis 2003. La diversité des polluants de l'air intérieur, les variations de leur concentration selon les heures et les pièces, et la complexité des risques sanitaires qui en découlent seront certainement au centre des débats. Les résultats de la campagne pilote menée en 2001 par l'OQAI (consultable sur www.air-interieur.org/) était déjà fort inquiétante, notamment concernant le tabagisme passif, les composés organiques volatils, le formol, le benzène, le monoxyde de carbone... Premiers concernés: nos enfants!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article