Une étude américaine s'interroge sur l'air intérieur

Publié le par NOUZILLE

Dans son numéro de novembre 2005, la revue américaine Environmental Health Perspectives (voir le lien ci contre) cite les résultats d'une étude menée dans le New Jersey sur le fameux "symdrôme du bâtiment malsain". La pollution de l'air à l'intérieur pourrait être l'origine de nombreuses pathologies constatées (nausées, maux de tête, etc). Selon cette dernière étude, menée auprès de 130 femmes, les polluants (composés organiques volatils, ozone) ne joueraient pas de rôle déterminant dans l'apparition des symptomes, les facteurs psychologiques (comme le stress) étant, semble-t-il, plus importants. Mais cette étude ne tient compte que des effets d'une exposition à court terme, pas ceux d'une exposition chronique. >>Environmental Health Perspectives Volume 113, Number 11, November 2005 >> Health Effects of a Mixture of Indoor Air Volatile Organics, Their Ozone Oxidation Products, and Stress, Nancy Fiedler and al.

Commenter cet article