Des conférences à Bourgoin-Jallieu et Annecy

Publié le par NOUZILLE

Lors d'une réunion publique organisée le 18 janvier par le Groupe écologiste de Bourgoin-Jallieu (GEBJ38), j'ai été convié à présenter le livre "Les Empoisonneurs" devant un parterre fourni, aux côtés de représentants du GEBJ38, de la Commission locale d'information et de sécurité, de Dominique Frey (co-présidente de l'Acalp, l'association des riverains de l'affaire de Gilly-sur-Isère) et de l'avocat Thierrry Billet.
Devant une assemblée de plus de 200 personnes, j'ai évoqué les résultats de mon enquête, notamment les scandales de l'amiante, des produits chimiques, l'historique des pollutions à la dioxine, les retards français, les incinérateurs hors-normes, l'afffaire de Gilly-sur-Isère, les dysfonctionnements récentes à l'usine de Gien, et les faiblesses de la réglementation actuelle. J'ai également rappelé les résultats de l'étude sur les malformations congénitales et les incinérateurs de Rhône-Alpes (Inserm) (voir le livre page 345-346). J'ai révélé quelques-unes des notes de pollution des incinérateurs concernés, décernées par un collège d'experts dans le cadre de la préparation de cette étude. Celui de Bourgoin-Jallieu n'était pas le pire, ni celui de Gilly-sur-Isère, qui a défrayé la chronique. D'autres incinérateurs de la région étaient considérés comme beaucoup plus polluants par ces experts. L'héritage sanitaire de ces années de pollutions cachées risque d'être lourd...

Le dossier de l'incinérateur de Bourgoin-Jallieu est devenu très polémique ces derniers mois: les associations écologistes contestent le caractère conforme de son fonctionnement, notamment sur le traitement des mâchefers. Un projet de doublement de capacité de traitement de l'usine soulève des critiques, le commissaire enquêteur ayant estimé que ce projet était surdimensionné. Le syndicat intercommunal, très optimiste, a obtenu un permis de construire, les travaux d'agrandissement ont débuté, au grand dam de certains riverains.
Par ailleurs, des analyses dans deux fermes voisines ont décelé l' été dernier une présence excessive de dioxine dans certains oeufs et de plomb dans des légumes. Les services officiels (Ddass) ont conseillé aux agriculteurs concernés de ne pas consommer ces produits. D'autres analyses ont été effectuées, en octobre-novembre 2005, le doute existant encore sur l'origine exacte de ces métaux lourds et dioxines. Leurs résultats ont montré des "dépassements ponctuels" des valeurs limites en plomb dans les végétaux et dans le lait et en dioxines dans les oeufs (5 échantillons sur 43, soit 11% de dépassements).
Devant l'émotion soulevée par ces découvertes, le préfet s'est voulu rassurant, écrivant notamment aux élus fin 2005 que les teneurs en cause "ne révèlent pas un constat d'impact alarmant lié au fonctionnement de l'usine d'incinération d'ordures ménagères". Malgré les promesses de surveillance environnementale et sanitaire autour de l'usine en 2006, ces propos n'ont pas convaincu tout le monde.
Des riverains envisagent même de déposer une plainte pénale pour "non respect de la réglementation", voire pour "mise en danger", avec l'aide de Thierry Billet, avocat d'Annecy, élu vert, et défenseur de certaines parties civiles dans l'instruction judiciaire en cours sur le fonctionnement passé de l'usine voisine de Gilly-sur-Isère, fermée en catastrophe en 2001.

Voir notamment le siteweb ouvert ces jours-ci à l'adresse web suivante: http://www.randophoto.com/DioxineAlert.html (voir également via le lien ci-contre Incinérateur Bourgoin-Jallieu)


Le lendemain, 19 janvier, à l'invitation des Amis de la Terrre à Annecy, (dont Thierry Billet) j'ai également débatttu de mon livre lors d'une réunion publique avec un public éclectique et passionné, après avoir fait une séance de dédicace à la librairie Decitre et répondu à des questions du Dauphiné Libéré, de l'Essor Savoyard et de la radio ODS. Les thèmes des incinérateurs, des pesticides, des ondes électromagnétiques, de l'amiante, du formol ont été longuement abordés, entre autres...
voir notamment le site web des Amis de la Terre (lien ci-contre) ou à l'adresse:
http://www.amisdelaterre.org/article.php3?id_article=1857

Commenter cet article