Moins de pollution= moins de morts

Publié le par NOUZILLE

Selon une étude parue le 15 mars dans la revue de santé publique de Harvard, American journal of respiratory and critical care medicine, la mortalité à long terme des adultes diminue lorsque la pollution de l'air par des poussières utrafines baisse.
Cette relation, jusque-là présumée sur longue période, a été mesurée de manière très précise dans le cadre de l'étude américaine Six Cities, portant sur le suivi de 8 100 adultes de race blanche habitant des villes moyennes américaines. Selon les chercheurs de Harvard, chaque diminution d'un microgramme de poussières ultrafines (dite PM2,5) par m3 d'air a pour conséquence une baisse de la mortalité de 3% dans la population étudiée.
A l'échelle des Etats-Unis, chaque microgramme en moins dans l'air ferait économiser 75 000 décès par an, selon l'une des auteurs de cette étude, Francine Laden, professeur assistant d'épidémiologie environnementale à Harvard.
L'agence environnementale américaine (EPA), qui a cofinancé cette étude, doit se prononcer mi-avril sur le rélèvement éventuel des normes de pollution dans l'air, notamment sur des périodes de 24 heures. Des conseillers scientifiques de l'EPA souhaitent que cet organisme soutiennent le rélèvement de ces seuils. Cette étude de Harvard vient étayer leurs arguments.

En europe, le projet CAFE (clean air for Europe) fait l'objet de discussions du même type, mais la commissions de Bruxelles a, ces derniers mois, plutôt décidé de ne pas imposer de normes trop strictes sur les poussières fines, afin de ne pas gêner les industriels. Plusieurs scientifiques renommés ont vivement critiqué ce revirement européen. (Voir article dans ce site et rubrique liens ci-contre)

En France, comme nous l'avons écrit le 14 mars, les seuils de pollution de l'air concernant les particules sont justement jugés "préoccupant" par le ministère de la santé. Sans plus....

présentation de l'article à la page web:
http://www.hsph.harvard.edu/press/releases/press03152006.html

site de l'EPA avec la page sur les particules fines:
http://www.epa.gov/air/particlepollution/actions.html

Commenter cet article