Un peu de recherches communes

Publié le par NOUZILLE

L'Afsset et l'Inrs (voir leurs sites dans la rubriques liens) ont annoncé, le 24 mai, la signature d'une convention cadre sur leur collaboration en matière de recherches. C'est encore peu de choses, mais cela permet d'organiser les échanges entre l'Afsset, agence sanitaire chargée depuis l'automne dernier de santé au travail en plus de ses compétences sur la santé environnementale, et l'INRS, l'institut de recherches sur la santé au travail, qui dépend de la sécurité sociale. Premiers thèmes de coopération: les biocides et les éthers de glycol...

Ci-dessous, le communiqué commun des deux organismes.

Signature d’une convention-cadre de partenariat entre l’Afsset et l’INRS

Guy Paillotin, président du conseil d’administration de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset), et Pierre-Yves Montéléon, président du conseil d’administration de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), ont signé, aujourd’hui, en présence de Gérard Larcher, Ministre délégué à l’emploi, au travail et à l’insertion professionnelle des jeunes, une convention cadre visant à développer leur collaboration. Cette convention qui s’inscrit dans la dynamique du plan santé au travail (PST) définit les modalités de coopération entre l’Afsset et l’INRS. Elle organise les contributions de l’INRS auprès de l’Afsset pour des interventions programmées (participation à des groupes d’experts ou à des travaux spécifiques) ou exceptionnelles. L’Afsset, agence tête de réseau scientifique, peut ainsi conduire des travaux d’évaluation en santé au travail en partenariat avec l’INRS qui dispose d’importants moyens de recherche et d’expertise. Michèle Froment-Védrine, directrice générale de l’Afsset et Jean-Luc Marié, directeur général de l’INRS assureront le suivi d’un programme de travail annuel. Les actions communes seront rendues publiques. La signature de cette convention entérine la contribution qu’apporte déjà l’INRS aux travaux de l’Afsset depuis la création de l’Agence en 2002, notamment sur l’évaluation des substances biocides, les valeurs limites d’exposition professionnelles ou les éthers de glycol.

Publié dans Santé au travail

Commenter cet article