Les déchets d'amiante sont mal contrôlés

Publié le par NOUZILLE

A lire une enquête intéressante du journal de l'environnement sur les déchet d'amiante. En dépit de dispositions réglementaires, ils sont très mal contrôlés, 30 à 40% environ terminant dans la nature... Dans "Les Empoisonneurs", nous avons soulevé ce problème et cité quelques-uns de ces sites où des déchets sauvages d'amiante se sont accumulés, sans provoquer à ce jour beaucoup de réactions officielles... La question de la gestion des déchets est visiblement encore sous-estimée par les autorités et elle devrait faire l'objet de propositions dans le prochain rapport de la mission d'information parlementaire qui doit achever ses travaux fin janvier 2006.

Déchets d'amiante: retour à la nature
11/01/2006
Les déchets d'amiante peuvent être envoyés dans les 3 classes de décharges. Problème: les contraintes ne sont pas suffisamment élevées sur les classes 3, autorisées par arrêté municipal et peu nombreuses, ouvrant la voie à des abus. La situation pourrait bientôt changer grâce à un décret.
par Christine Sévillano

La destination des déchets d'amiante n'est pas forcément bien prise en compte par les autorités et surtout pas suffisamment contrôlée. Bruno Chevallier, directeur général d'Isotherma et vice-président du Syndicat de retrait et de traitement de l'amiante (Syrta), assure qu'entre les demandes d'autorisation à l'ouverture d'un chantier de désamiantage et ce que reçoivent les centres dédiés, seuls 50% des déchets atteindraient leur destination. Résultat: 30 à 40% des déchets d'amiante finiraient dans la nature ou dans des décharges inadaptées (1). Un chiffre vraisemblable selon Charles Ducrocq, ingénieur conseil de la Caisse régionale de l'assurance maladie d'Ile-de-France (Cramif): il rappelle l'existence de chantiers sauvages, les défauts de diagnostics effectués par des personnes dont la connaissance des principes de construction est insuffisante de certaines entreprises de désamiantage ou le manque de sérieux de certains entrepreneurs. Il évoque également les particuliers qui, soucieux de ne pas perdre la valeur de leur bien immobilier, procèdent eux-mêmes au retrait de l'amiante.

la suite de l'article à l'adresse suivante:
http://www.journaldelenvironnement.net/fr/document/detail.asp?id=19004&idThema=4&idSousThema=22&type=JDE&ctx=259

Publié dans AMIANTE et les suites

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article