Incinérateurs: ça chauffe

Publié le par NOUZILLE

La réglementation sur les rejets des usines d'incinération, applicable au 28 décembre 2005, est entré en application. Le ministère de l'Ecologie a décidé la fermeture définitive de 2 installations non conformes (Confort-Mellars dans le Finistère, Cholet dans le Maine-et-Loire), et l'arrêt provisoire d'une vingtaine d'unités. D'autres incinérateurs, comme ceux d'Issy-les-Moulineaux ou de Sarcelles, qui auraient du fermer, ont été autorisés à poursuivre provisoirement leur activité par réquisition préfectorale afin de continuer de fournir du chauffage durant la période de froid... Celui de Poitiers pose encore quelques problèmes, évoqué lors de la visite du ministre Nelly Ollin sur place le 28 décembre (voir son discours à l'adresse web: http://www.ecologie.gouv.fr/article.php3?id_article=4971
Des incidents récents renforcent la nécessité de vigilance: dépasssement des normes à l'incinérateur de Mulhouse (novembre et décembre 2005) ou de Lunel-Viel (été 2005) analyses des incidents de la fin 2004 celui de Gien-Arrabloy, découvertes de taux de dioxine supérieur à la normale dans des oeufs près de l'incinérateur de Bourgoin-Jallieu durant l'été 2005. L'instruction judiciaire en cours à Albertville, sur les pollutions et la non-conformité de celui de Gilly-sur-Isère, fermé en octobre 2001, incitent également les ministres et services officiels à une surveillance de tous les instants.

A suivre, sur ce sujet, les données et communiqués officiels sur le site du ministère de l'Ecologie (voir liens ci-contre).

A suivre également, de prochaines conférences débats de l'auteur autour du livre, à Bourgoin-Jallieu, le mercredi 18 janvier, et à Annecy, le jeudi 19 janvier. Nous en reparlerons.

Commenter cet article