Les cancers chez les salariés d'EDF-GDF

Publié le par NOUZILLE

L'Insitut de veille sanitaire (voir le lien ci contre) a publié fin octobre le résultat des études épidémiologiques réalisées depuis 20 ans auprès de plus de 180 000 salariés hommes d'EDF et de GDF, dont plus de 15 000 sont décédées.
- L’étude montre qu’ils présentent globalement une sous-mortalité prononcée par rapport à la population générale, reflétant un meilleur état de santé moyen, ce qui est courant dans les études portant sur des cohortes de salariés (on appelle l'effet "travailleur sain" car la population générale comporte plus de personnes âgées ou fragiles).
- Mais l'InVS a mis en évidence des inégalités fortes entre catégories professionnelles au sein de l’entreprise, avec une mortalité très supérieure chez les ouvriers. Les analyses concernant le cancer montrent par ailleurs des associations entre la mortalité et le fait d’avoir été exposé à certains produits chimiques utilisés dans l’entreprise, comme les solvants. L'exposition à l'amiante a également un impact significatif sur les cancers.
- Ce type d'étude est encore trop peu fréquente en France. Dans "les Empoisonneurs" nous révélons notamment es études portant sur les anciens salariés des usines sidérurgiques d'Arcelor à Dunkerque, montrant des excès significatifs de cancers de la vessie, en lien avec des expositions aux huiles industrielles.

Publié dans Santé au travail

Commenter cet article